section-investisseurs-mont-joli 2

 En fusion avec son milieu

section-touristes-mont-joli 3

De l’enracinement à l’éclosion

 

section-municipale-mont-joli 4

Des citoyens, une ville, une vision

petit-facebook-mont-joli 4-fleurons-ville-mont-jolil village-relais-ville-mont-joli

Circuit des fresques, des arts et du patrimoine

murale-ecole-bombardement-rejean

 

Mont-Joli: LA CAPITALE DES MURS PEINTS dans l’Est du Québec.

 

Visites guidées durant l'été, de 10 h à 18 h

Accueil au Château Landry : 1588, boulevard Jacques-Cartier.

C’est en 2002 que le conseil municipal de l’époque se lançait dans le projet de galerie de fresques au centre-ville de Mont-Joli. Le but était d’offrir aux résidents et aux visiteurs, un lieu de découverte de nos racines. L’objectif du circuit de fresques à Mont-Joli consiste à revitaliser son centre-ville et permettre la naissance d’un nouveau produit touristique unique et original. L’idée d’implanter un tel circuit est apparue à ce moment comme étant le produit idéal qui permettrait d’atteindre ces objectifs.

En misant sur les forces, qui sont associées à la richesse patrimoniale de la région et en atténuant les faiblesses, liées au vieillissement du mobilier urbain et aux infrastructures, la Ville de Mont-Joli a fait d’une pierre deux coups en réalisant ce projet aussi impensable qu’audacieux.

 

Le circuit des fresques, des arts et du patrimoine comprend 21 fresques, 9 œuvres artistiques et 6 bâtiments et sites patrimoniaux répartit dans toute la ville de Mont-Joli. Ce circuit constitue la fierté des Mont-Joliens. Mont-Joli s’est refait une beauté et on y reçoit chaque année de plus en plus de visiteurs qui se laissent séduire par son cachet unique.

Ce projet est rassembleur pour tous les citoyennes et citoyens de Mont-Joli et de La Mitis en plus d’augmenter considérablement la qualité de vie. En plus d’être un projet local de revitalisation du centre-ville, le circuit des fresques de Mont-Joli s’inscrit dans une vision intégrée de développement touristique et culturel. À ce chapitre, nous considérons plusieurs avenues mais avec un seul fil conducteur : le muralisme. En effet, dans une vision à long terme, la Ville de Mont-Joli avait l’ambition de devenir la « Capitale des murs peints » à l’est de Québec et c’est maintenant devenu réalité en 2010 avec l’appui de 37 villes et municipalités comprise entre Montmagny et Gaspé en passant par Rivière-du-Loup Rimouski, Matane, Amqui, Percé, Carleton et Cabano, de douze MRC, de plusieurs organismes de développement tels que les CLD, SADC, Chambre de commerce et la CRÉ du Bas St-Laurent. Ce succès et cette reconnaissance du milieu sont attribuables à l’implication de nombreux bénévoles au sein de la corporation « Les Murmures de la Ville », à l’engagement financier de plusieurs entreprises privées, et enfin, à la ténacité de l’ex-maire, Monsieur Jean Bélanger, qui a travaillé fort pour que la ville de Mont-Joli obtienne finalement ce titre.

Cette appellation fait maintenant partie intégrante de tous nos documents promotionnels et administratifs. La tenue annuelle de LA FRESQU’Ô FÊTE vient donner à cette reconnaissance, un air de fête à toute la ville. À force d’embellir, de rappeler les éléments de notre histoire, de soigner notre ville, de la fleurir, de construire et d’implanter du mobilier urbain et d’y intégrer un circuit patrimonial, nous arriverons à la hauteur de notre vision commune qui est de nous projeter dans l’avenir, le Mont-Joli de demain !

 

 

Bouton partager